Première rentrée des classes, maman angoissée

La rentrée des classes, c’est pour bientôt ! Si beaucoup de mamans sont heureuses de voir leur enfant retourner à l’école ou faire leur première rentrée, pour d’autres, c’est un peu l’angoisse notamment pour LA première rentrée en maternelle.

Ma première rentrée, c’était il y a 2 ans et je m’en rappelle comme si c’était hier. J’étais terriblement stressée pour Babychou 1, surtout que sa dernière année de crèche avait été difficile.

On avait bien discuté avec la directrice de l’établissement lorsque nous avions eu rendez-vous, notre petit chou à l’époque était un enfant timide, qui avait besoin d’être rassuré pour faire confiance et se sentir à l’aise ( totalement extraverti aujourd’hui, un clown, un infatigable, un amour de grand bonhomme). Mais allait-il tomber sur une maîtresse ou un maître qui l’aiderait à se sentir bien à l’école ?

Le jour de la rentrée est arrivée !

Nous sommes sortis avec Babychou 1 en direction de l’école. Plus nous avancions, plus je voyais de parents et d’enfants arrivés de toute part. « Wouah, putain, c’est notre rentrée à nous aussi ». L’émotion commençait à me submerger et je me répétais « Non, pleure pas Elodie, ça va bien se passer, pleure pas devant loulou ».

rentrée des classes en maternelle

Nous devions amener notre enfant à l’école, rester un peu avec lui, partir 1h00 à 1h30 et revenir le chercher. Avec le recul, je me dis que je m’en faisais quand même tout un plat.

Nous sommes arrivés dans la cour, la liste des classes était affichée et un premier « ouf » de soulagement. Mon loulou se retrouve avec son copain de crèche ! Merci à la directrice !

Nous sommes ensuite rentrés dans l’école pour arriver jusque dans la classe. A la porte de la classe, la maîtresse nous attendait. Un super accueil, une femme pleine de joie de vivre, souriante, pétillante. Nous sommes rentrés dans la salle et nous avons découvert ce lieu où mon petit loulou allait passer une année à coller, colorier, apprendre, découvrir, s’amuser…

Tout allait plutôt bien, je voyais les parents arrivés au fur et à mesure, certains pressés, d’autres tendus, d’autres angoissés comme moi.

Fut venue le moment de dire  » A tout à l’heure mon chéri, maman revient ».

Et le drame…

Babychou 1 en larmes, agrippé à mes jambes, la maîtresse qui tentait de le calmer et qui finalement le pris dans ses bras. J’aurai pu rester ,certes, mais, je sentais mon cœur de maman qui allait flancher et je ne voulais pas pleurer devant lui.

Je suis partie, j’ai accéléré le pas, mes yeux totalement embués de larmes et je me suis effondrée à la maison comme si je mettais mon enfant au bagne. J’étais persuadée que les autres parents pourraient me prendre pour une tarée de pleurer.

1h00 d’angoisse, 1h00 à attendre, à fumer une clope, à attendre, à réfléchir, à tenter de me faire une raison et je repartais vers l’école. Loulou était content de me voir et à ma grande surprise, tout s’était très bien passé, il avait passé un bon moment, il avait rencontré d’autres enfants. Quel soulagement !

Le lendemain, mon enfant était heureux en chemin vers l’école, j’étais plus détendue également mais encore émue.

Loulou allait à l’école uniquement le matin, il m’a fait un gros bisou puis est rentré dans sa classe et m’a dit  » A tout à l’heure maman! ». C’était gagné pour lui et je me suis sentie légère !

En sortant de l’école, je suis tombée sur une maman en larmes, entourée de 3 parents qui lui disaient  » ça va bien se passer » ,  » c’est normal de pleurer » en lui tapotant le dos.

Je me suis alors rendue compte que c’était tout à fait normal et que NON, je n’étais pas un OVNI.

Et vous la première rentrée scolaire? Déjà passée ? A venir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *






Commentaire *